Inscrivez-vous pour recevoir les annonces par mail

L’UNICEF recrute un(e) Administrateur(trice) à la Nutrition, Kananga, RD Congo

L’UNICEF recrute un(e) Administrateur(trice) à la Nutrition, Kananga, RD Congo

Publié : 

Categories : Avis de recrutement

Domaines : Santé - Nutrition - Santé Publique - Pharmacie - Vétérinaire

Regions : RD Congo (RDC)

L’UNICEF recrute un(e) Administrateur(trice) à la Nutrition, Kananga, RD Congo

 

Pour chaque enfant, l’espoir

Le responsable de la nutrition fournit une assistance technique, opérationnelle et administrative professionnelle tout au long du processus de programmation des programmes/projets de nutrition au sein du programme national, depuis la planification du développement jusqu’à l’obtention des résultats. Pour ce faire, le titulaire du poste met en œuvre une variété de tâches techniques et administratives afin de faciliter l’élaboration et la mise en œuvre des programmes, le suivi de l’avancement des programmes, l’évaluation et la communication des résultats.

Comment pouvez-vous faire la différence ?

1. Soutien à l’élaboration et à la planification des programmes

  • Effectuer et mettre à jour l’analyse de la situation pour le(s) secteur(s) de programme en vue du développement, de la conception et de la gestion des programmes/projets liés à la nutrition.
  • Effectuer des recherches et rédiger des rapports sur les tendances en matière de développement (politique, social, économique, nutritionnel, sanitaire, etc.) à l’intention des cadres supérieurs afin d’améliorer la gestion des programmes, leur efficacité et l’obtention de résultats.
  • Contribuer au développement et à l’établissement des buts, objectifs et stratégies des programmes sectoriels, ainsi qu’à la planification axée sur les résultats, en analysant les besoins nutritionnels et les domaines d’intervention, et en soumettant des recommandations pour l’établissement des priorités et des objectifs.
  • Fournir un soutien technique et opérationnel à tous les stades des processus de programmation en exécutant et en gérant diverses transactions techniques liées au programme, en préparant des documents et en se conformant aux processus organisationnels et aux systèmes de gestion, afin de soutenir la planification du programme, la planification axée sur les résultats, ainsi que le suivi et l’évaluation des résultats.
  • Préparer la documentation et les éléments requis pour faciliter le processus d’examen et d’approbation du programme.

2. Gestion du programme, suivi et obtention de résultats.

  • Travailler en étroite collaboration avec les collègues et les partenaires pour discuter des questions opérationnelles et de mise en œuvre. Fournir des solutions, des recommandations et/ou alerter les fonctionnaires et les parties prenantes concernés en vue d’une intervention et/ou d’une prise de décision à un niveau plus élevé. Conserver une trace des rapports et des évaluations afin de pouvoir s’y référer facilement et/ou de saisir et d’institutionnaliser les enseignements tirés.
  • Participer à des exercices de suivi et d’évaluation, à des examens de programmes et à des examens annuels avec le gouvernement et d’autres homologues afin d’évaluer les programmes/projets et de rendre compte des actions et interventions nécessaires au niveau supérieur de la gestion du programme.
  • Contrôler et rendre compte de l’utilisation des ressources du programme sectoriel (ressources financières, administratives et autres), en vérifiant la conformité avec l’affectation approuvée, les objectifs, les règles organisationnelles, les règlements/procédures, les engagements des donateurs, les normes de responsabilité et d’intégrité. Rendre compte des problèmes identifiés afin que la direction et les parties prenantes les résolvent en temps utile. Assurer le suivi des questions non résolues afin de garantir leur résolution.
  • Préparer des rapports sectoriels réguliers et obligatoires sur les programmes/projets à l’intention de la direction, des donateurs et des partenaires afin de les tenir informés de l’état d’avancement du programme.

3. Appui technique et opérationnel à la mise en œuvre du programme

  • Effectuer régulièrement des visites et des enquêtes sur le terrain et échanger des informations avec les partenaires et les parties prenantes afin d’évaluer les progrès accomplis et de fournir un soutien technique. Prendre les mesures appropriées pour résoudre les problèmes et/ou en référer aux fonctionnaires compétents. Rendre compte des questions critiques, des goulets d’étranglement et des problèmes potentiels afin que des mesures soient prises en temps utile pour obtenir des résultats.
  • Fournir un soutien technique et opérationnel aux homologues gouvernementaux, aux ONG partenaires, aux partenaires du système des Nations unies et aux autres partenaires/bailleurs de fonds du bureau de pays en ce qui concerne l’application et la compréhension des politiques, stratégies, processus et meilleures pratiques de l’UNICEF sur les questions liées à la nutrition afin de soutenir la mise en œuvre du programme, les opérations et l’obtention de résultats.

4. Mise en réseau et création de partenariats

  • Établir et maintenir des partenariats de travail étroits et efficaces avec les homologues gouvernementaux du secteur de la nutrition et les parties prenantes nationales par un partage actif d’informations et de connaissances afin de faciliter la mise en œuvre du programme et de renforcer la capacité des parties prenantes à atteindre les objectifs du programme en matière de droits de la mère et de l’enfant, ainsi que de justice sociale et d’équité.
    Rédiger des documents de communication et d’information pour le plaidoyer du programme CO afin de promouvoir la sensibilisation, d’établir des partenariats/alliances et de soutenir la collecte de fonds pour les programmes de nutrition.
  • Participer aux réunions et événements interinstitutions (UNCT) appropriés sur la programmation afin de collaborer avec les partenaires interinstitutions et les collègues sur la planification opérationnelle et la préparation du UNDAF.
  • Rechercher des informations sur les donateurs potentiels et préparer des documents et des notes d’information sur la mobilisation des ressources à des fins de collecte de fonds et de développement de partenariats.

5. Innovation, gestion des connaissances et renforcement des capacités

  • Identifier, saisir, synthétiser et partager les enseignements tirés pour le développement des connaissances et le renforcement des capacités des parties prenantes.
  • Appliquer des approches innovantes et promouvoir les bonnes pratiques pour soutenir la mise en œuvre et l’obtention de résultats concrets et durables dans le cadre du programme.
  • Effectuer des recherches, des analyses comparatives et des rapports sur les meilleures pratiques et les pratiques de pointe pour la planification du développement des produits et des systèmes de connaissance.
  • Participer en tant que personne ressource à des initiatives de renforcement des capacités afin d’améliorer les compétences des clients et des parties prenantes.

Impact des résultats

L’efficacité et l’efficience du soutien apporté par le responsable de la nutrition à la préparation, à la planification et à la mise en œuvre des programmes/projets de nutrition contribuent à accélérer les efforts de développement national visant à améliorer l’état nutritionnel des mères, des nourrissons et des enfants dans le pays, ce qui, à son tour, contribue à maintenir et à renforcer la crédibilité et la capacité de l’UNICEF à continuer à fournir des services de programme aux mères et aux enfants qui favorisent une plus grande équité sociale dans le pays.

Pour être considéré comme un défenseur de chaque enfant, vous devez…

  • Un diplôme universitaire de premier niveau (master ou plus) dans l’un des domaines suivants est requis : nutrition, santé publique, épidémiologie nutritionnelle, santé et nutrition mondiales/internationales, recherche, politique et/ou gestion en matière de santé/nutrition, sciences de la santé, épidémiologie nutritionnelle ou tout autre domaine scientifique lié à la santé.
  • Un minimum de deux ans d’expérience professionnelle pertinente dans un pays en développement dans un ou plusieurs des domaines suivants est requis : nutrition, santé publique, planification et gestion de la nutrition, ou santé maternelle, infantile et infantile/soins nutritionnels.
  • Une expérience de travail dans des contextes humanitaires est requise.
  • Une expérience dans l’élaboration de programmes/projets de santé/nutrition au sein d’une agence ou d’une organisation du système des Nations unies est un atout.
  • Une expérience de travail dans un pays en développement et/ou une familiarité avec les situations d’urgence est considérée comme un atout.
  • La maîtrise de l’anglais et du français est requise. La connaissance d’une autre langue officielle des Nations unies (arabe, chinois, français, russe ou espagnol) ou d’une langue locale est un atout.

Pour chaque enfant, vous devrez démontrer….

Les valeurs de l’UNICEF que sont la bienveillance, le respect, l’intégrité, la confiance et la responsabilité (CRITA) et les compétences de base en communication, travail avec les gens et recherche de résultats.

Consultez notre référentiel de compétences sur : http://www.unicef.org/about/employ/files/UNICEF_Competencies.pdf

L’UNICEF est attaché à la diversité et à l’inclusion au sein de ses effectifs et encourage tous les candidats, quels que soient leur sexe, leur nationalité, leurs origines religieuses et ethniques, y compris les personnes handicapées, à postuler pour faire partie de l’organisation.

L’UNICEF a une politique de tolérance zéro à l’égard des comportements incompatibles avec les buts et objectifs des Nations Unies et de l’UNICEF, notamment l’exploitation et les abus sexuels, le harcèlement sexuel, l’abus d’autorité et la discrimination. L’UNICEF adhère également à des principes stricts de protection des enfants. Tous les candidats sélectionnés devront adhérer à ces normes et principes et seront donc soumis à une vérification rigoureuse des références et des antécédents. La vérification des antécédents comprendra la vérification des diplômes universitaires et des antécédents professionnels. Les candidats sélectionnés peuvent être tenus de fournir des informations supplémentaires pour effectuer une vérification des antécédents.

Remarques:

Seuls les candidats présélectionnés seront contactés et passeront à l’étape suivante du processus de sélection.

Les candidatures féminines sont fortement encouragées.

 

Deadline: 03 Mar 2024 W. Central Africa Standard Time

 

POSTULER ICI