Inscrivez-vous pour recevoir les annonces par mail

La Banque africaine de développement recrute un(e) Chargé(e) supérieur(e) de l’agriculture, Maputo, Mozambique

La Banque africaine de développement recrute un(e) Chargé(e) supérieur(e) de l’agriculture, Maputo, Mozambique

Publié : 

Categories : Avis de recrutement

Domaines : Agriculture - Elevage - Peche - Environnement

Regions : Mozambique

La Banque africaine de développement recrute un(e) Chargé(e) supérieur(e) de l’agriculture, Maputo, Mozambique

 

LA BANQUE :

Créée en 1964, la Banque africaine de développement est la première institution panafricaine de développement, qui promeut la croissance économique et le progrès social à travers le continent. Elle compte 81 pays membres, dont 54 pays africains (les pays membres régionaux). Le programme de développement de la Banque vise à fournir l’appui financier et technique aux projets porteurs de transformation qui permettront de réduire sensiblement la pauvreté grâce à une croissance économique inclusive et durable. En plus de fournir du financement, la Banque est la voix de l’Afrique sur les questions économiques, financières et de développement mondial, un rôle qui a pris une grande importance au regard de l’intégration globale croissante et de l’interconnexion. Pour mieux se concentrer sur les objectifs de la Stratégie décennale (2023-2032) et réaliser un plus grand impact sur le développement, la Banque a identifié cinq grandes priorités devant lui permettre d’accélérer l’obtention de résultats en Afrique, à savoir : i) Éclairer l’Afrique et l’alimenter en énergie ; ii) Nourrir l’Afrique ; iii) Industrialiser l’Afrique ; iv) Intégrer l’Afrique ; et v) Améliorer la qualité de vie des populations africaines.

LE COMPLEXE :

Le Complexe de l’agriculture et du développement humain et social (AHVP) supervise la mise en œuvre de deux des cinq objectifs visés, à savoir « Nourrir l’Afrique » et « Améliorer la qualité de vie des populations africaines ». Il est composé de cinq départements, à savoir : i) Agriculture et Agro-industrie (AHAI) ; ii) Finance agricole et Développement rural (AHFR) ; iii) Genre, Femmes et Société civile (AHGC) ; et iv) Capital humain, Jeunesse et Développement des compétences (AHHD), et v) Eau et Assainissement (AHWS).

LE DÉPARTEMENT/LA DIVISION QUI RECRUTE :

Le département Agriculture et Agro-industrie appuie la mise en œuvre de la stratégie dénommée « Nourrir l’Afrique : stratégie pour la transformation agricole en Afrique, 2016-2025 ». La stratégie vise à éliminer la faim et la pauvreté en milieu rural au cours de la prochaine décennie grâce à l’autosuffisance alimentaire dans dix-huit (18) chaînes de valeur de produits de base prioritaires propres aux zones agroécologiques du continent. La réalisation des objectifs énoncés dans la stratégie requiert une productivité accrue, une valeur ajoutée, l’investissement dans les infrastructures, un environnement favorable à l’agro-industrie, des flux de capitaux agricoles, ainsi que l’inclusion, la durabilité et une nutrition efficace. Le Département pilote les efforts de transformation des systèmes agricoles africains pour accroître la compétitivité, l’inclusivité et la durabilité, et renforcer la création d’emplois et la réduction de la pauvreté.

LE POSTE :

Le/la Chargé(e) Supérieur(e) de l’agriculture va contribuer au développement et à la mise en œuvre des stratégies et projets/programmes de la Banque, dans le cadre de l’agenda de transformation de l’agriculture « FEED AFRICA », dans les pays membres régionaux. Il ou elle aura pour responsabilité d’engager le dialogue avec les pouvoirs publics des pays membres régionaux, notamment en ce qui concerne les activités déployées par la Banque africaine de développement en appui aux politiques et réformes nationales et sectorielles dans les domaines dans les domaines de l’Agriculture, l’agro-industrie, du développement rural, de la gestion des ressources naturelles et les changements climatiques.

PRINCIPALES FONCTIONS :

Sous la supervision technique du Chef de Division sectoriel régional, AHAI.6, et sous la direction du Responsable pays du Mozambique, le/la Chargé(e) Supérieur(e) de l’agriculture remplira les fonctions suivantes :

A)Activités du cycle de projet

  • Mener et contribuer au développement d’activités opérationnelles permettant la préparation de projets dans le secteur agricole et développement rural, pour le financement de la Banque et défendre ses projets/programmes auprès du conseil de la Banque.
  • Contribuer à l’élaboration et la mise en œuvre des politiques et stratégies sectorielles de la Banque, y compris la réalisation d’études économiques et sectorielles, dans les domaines de l’Agriculture, l’agro-industrie, du développement rural, de la gestion des ressources naturelles et les changements climatiques.
  • Fournir en continue une assistance technique et des conseils stratégiques au personnel de gestion des projets et aux professionnelles des pays membres de la Banque pour la bonne application des procédures opérationnelles de la Banque relatives à l’administration des projets.
  • Coordonner avec le département financier de la Banquet les partenaires nationaux dans le traitement des demandes de décaissement, la gestion des missions d’audits et le suivi de l’exécution financière des projets.
  • Suivre la réalisation efficace de toutes les étapes du projet, y compris la mise en œuvre des accords de financement, la gestion des acquisitions, le suivi des décaissements, la réalisation des audits réguliers, le suivi des rapports d’avancement etc., toute en assurant le bon respect des règles et des procédures applicables aux opérations financées par la Banque.
  • Préparer les rapports d’achèvement des projets (RAP) en conformité avec le manuel des opérations de la Banque.
  • Organiser et entreprendre des missions de terrain pour la préparation, l’évaluation, la supervision et le contrôle des projets et les études sectorielles financés par la Banque.

B)Gestion des connaissances

  • Identifier et faire appel à des moments stratégiques à des experts clés (individuels et institutions) pour le soutien aux bénéficiaires lors de la conception et la mise en œuvre des projets notamment dans les domaines de l’Agriculture, l’agro-industrie, du développement rural, de la gestion des ressources naturelles et les changements climatiques.
  • Contribuer à favoriser la création d’un environnement propice à la gestion des connaissances, notamment (i) en assurant une assistance pratique pour la mise en œuvre des projets et afin atteindre les objectifs globaux, (ii) en impliquant les experts et personnes ressources en Afrique, (iii) en recensant les approches innovantes, les résultats et leçons tirées des expériences antérieures, (iv) en assurant un partage rapide de l’information avec les partenaires nationaux , (v) en encourageant et soutenant la diffusion des résultats au niveau requis pour une éventuelle réplication, (vi) en assurant le recrutement effectif de consultants pour entreprendre des activités de gestion des connaissances diverses, etc.
  • Contribuer à assurer la diffusion des informations et veiller à ce que les leçons et recommandations sont documentés et rapidement partagés.
  • Exécuter toute tâche ordonnée par le superviseur hiérarchique.

C)Partenariats et dialogue

  • Contribuer à assurer la coordination avec les partenaires nationaux, régionaux et internationaux.
  • Représenter la Banque dans les réunions des donateurs, des réunions régionales et internationales, des conférences, des séminaires et des ateliers portant sur les questions de développement.
  • Établir une bonne communication entre les différentes parties prenantes.

COMPÉTENCES (qualifications, expérience et connaissances) :

  1. Être titulaire au moins d’un Master II/DESS/DEA en Agronomie ou Développement rural avec une spécialisation en Agroéconomie, ou dans des domaines connexes.
  2. Avoir au moins cinq (5) années d’expérience dans les domaines de l’Agriculture, l’agro-industrie, du développement rural, de la gestion des ressources naturelles et les changements climatiques ou dans des domaines connexes.
  3. Avoir une solide expérience et des antécédents avérés dans la conception et l’exécution des projets d’investissement axés sur le développement social.
  4. Avoir une bonne connaissance des politiques opérationnelles et des pratiques de programmation d’une organisation multilatérale.
  5. Avoir une bonne compréhension des enjeux liés aux développement de l’Agriculture, l’agro- industrie, du développement rural, de la gestion des ressources naturelles et les changements climatiques, dans les pays en développement et une expérience avérée des politiques, procédures et pratiques opérationnelles des grandes agences bilatérales ou multilatérales de développement en Afrique et notamment en Afrique de Sud et être capable de travailler efficacement dans tous les secteurs.
  6. Avoir un véritable esprit d’initiative, être soucieux de l’atteinte des résultats ainsi que du travail d’équipe et démontrer des qualités de leadership.
  7. Être capable de mettre en œuvre des approches innovantes, à travailler de manière autonome et à appliquer de nouvelles méthodes pour résoudre les problèmes, tout en restant efficace dans un environnement institutionnel dynamique, évolutif et exigeant.
  8. Faire preuve d’un solide esprit critique.
  9. Être capable d’anticiper sur les besoins et les requêtes et être capable de mener, de manière indépendante, des discussions politiques avec les représentants des pouvoirs publics, et appuyer la réflexion stratégique sur le développement de l’Agriculture, de l’agro-industrie, du développement rural, de la gestion des ressources naturelles et les changements climatiques.
  10. Être capable de réussir sa mission dans un environnement multiculturel et de collaborer au sein d’équipes et avec d’autres services.
  11. Avoir d’excellentes aptitudes en communication écrite et orale en anglais ou en français avec une bonne connaissance pratique de l’autre langue. La maîtrise du portugais est fortement souhaitée.
  12. Maîtriser l’utilisation des applications standards de la Suite Microsoft Office (Word, Excel, PowerPoint et Project). La connaissance de SAP constituerait un atout supplémentaire.

LE PRÉSENT POSTE NE DONNE PAS DROIT AUX CONDITIONS D’EMPLOI INTERNATIONAL. LE TITULAIRE DU POSTE SERA CONSIDÉRÉ COMME MEMBRE DU PERSONNEL LOCAL ET NE BÉNÉFICIERA PAS DU STATUT DE FONCTIONNAIRE INTERN ATIONAL.

SEULS LES RESSORTISSANTS DU MOZAMBIQUE OU DES PAYS MEMBRES DE LA BANQUE AYANT DEJA LE DROIT DE SEJOURNER ET DE TRAVAILLER AU MOZAMBIQUE SERONT PRIS EN COMPTE POUR CE POSTE. LA BANQUE NE PARRAINE PAS NI N’APPUIE LES DEMANDES DE PERMIS DE TRAVAIL ET DE RELOCALISATION POUR LE POSTE EN QUESTION.

 

POSTULER ICI