Inscrivez-vous pour recevoir les annonces par mail

L’ONU Femmes recrute un(e) Consultant(e) senior pour l’évaluation finale du Projet d’autonomisation des femmes dans l’agriculture grâce à l’accès aux TIC en Côte d’Ivoire

L’ONU Femmes recrute un(e) Consultant(e) senior pour l’évaluation finale du Projet d’autonomisation des femmes dans l’agriculture grâce à l’accès aux TIC en Côte d’Ivoire

Publié : 

Categories : Avis d'appel d'offres

Domaines : Comptabilité - Gestion - Audit - Gestion de projetsEconomie - Statistique - DémographieSociologie - Psychologie - Théologie - Sciences Sociales... Afficher plus

Regions : Côte d’Ivoire

L’ONU Femmes recrute un(e) Consultant(e) senior pour l’évaluation finale du Projet d’autonomisation des femmes dans l’agriculture grâce à l’accès aux TIC en Côte d’Ivoire

 

 

Background

ONU Femmes, fondée sur la vision de l’égalité inscrite dans la Charte des Nations Unies, œuvre pour l’élimination de la discrimination à l’égard des femmes et des filles ; l’autonomisation des femmes ; et la réalisation de l’égalité entre les femmes et les hommes en tant que partenaires et bénéficiaires du développement, des droits de l’homme, de l’action humanitaire, de la paix et de la sécurité.

L’évaluation finale du projet Buy From Women (BFW) s’inscrit dans le cadre des lignes directrices de la Banque Africaine de Développement et de la politique d’évaluation d’ONU Femmes qui recommandent des évaluations finales systématiques à l’issue de la mise en œuvre des projets/programmes.

La présente évaluation finale permettra de procéder à une analyse des réalisations du projet en tenant compte des critères d’évaluation cités plus bas. Elle génèrera également des connaissances substantielles basées sur des faits en identifiant les résultats inattendus et fera des recommandations constructives en vue de rendre durables les réalisations du projet.

L’évaluation permettra d’identifier les points forts, les points faibles ainsi que les leçons apprises au cours de la mise en œuvre du projet.

De manière spécifique, les objectifs de l’évaluation sont les suivants :

  • Fournir une analyse basée sur des preuves de la pertinence et de la cohérence du projet au regard des priorités nationales et des besoins des bénéficiaires ;
  • Savoir si le projet a capitalisé la valeur ajoutée des initiatives antérieures ;
  • Évaluer l’efficacité et l’efficience du projet, y compris sa stratégie de mise en œuvre, ses dispositions institutionnelles ainsi que ses systèmes de gestion et d’exploitation et son rapport qualité-coût ;
  • Identifier ce qui peut être amélioré dans la façon dont les interventions du projet ont été conçues et mises en œuvre ;
  • Identifier les leçons apprises, les forces et les tendances actuelles des initiatives d’autonomisation économique des femmes qui ont des implications pour les décisions managériales et programmatiques futures ;
  • Fournir des recommandations pour renforcer la programmation d’initiatives similaires.

Le rapport final de l’évaluation et ses recommandations serviront de base pour d’éventuels réajustements ou orientations nouvelles en vue d’alimenter la programmation et/ou la mise en œuvre des initiatives actuelles et futures relatives à l’autonomisation des femmes.

L’évaluation sera sensible au genre et adoptera les normes et standards du Groupe des Nations Unies pour l’Évaluation (GNUE). Elle tentera de répondre aux questions liées aux critères d’évaluation de l’Organisation de Coopération et de Développement économique (OCDE), y compris la pertinence, l’efficience, l’efficacité et la durabilité de l’intervention, et appréciera le programme sur les principes de genre, d’équité, de droits humains et d’inclusion.

Fonctions et responsabilités

L’évaluation est initiée par le Comité de Direction de l’Évaluation qui, à ce titre, agit en tant que mandataire de l’évaluation. Il approuve les termes de référence et le rapport final de l’évaluation et émet une réponse administrative à la suite des recommandations du rapport d’évaluation. La réponse administrative ou réponse managériale est un outil qui indique comment les recommandations de l’évaluation seront prises en compte et précise le mécanisme de suivi qui sera adopté, détermine qui en sera responsable et l’échéance de mise en œuvre de l’action dans l’objectif d’améliorer la performance globale et la qualité des projets, programmes et stratégies en cours et ceux à venir.

Le processus d’évaluation du projet sera dirigé par le Comité de Gestion de l’Évaluation qui fournit l’orientation globale et les conseils relatifs à la conduite de l’évaluation. Le Spécialiste Régional de l’Évaluation d’ONU Femmes WCARO présidera ce comité. Le gestionnaire de l’évaluation sera responsable de la supervision quotidienne de l’évaluation pour la production d’un rapport de bonne qualité et en vue de minimiser les risques éventuels qui pourraient survenir au cours du processus. Le travail du/de la consultant-e, chargé-e de l’évaluation, sera supervisé par le gestionnaire de l’évaluation. En revanche, les aspects logistiques de l’évaluation liés aux consultations à Abidjan et à l’intérieur du pays ainsi que la conception et la diffusion des outils de collecte de données seront sous la responsabilité de l’évaluateur/trice. ONU Femmes s’occupera des aspects logistiques liés à l’organisation des différents ateliers envisagés au cours du processus d’évaluation.

Le Groupe de Référence est essentiel pour s’assurer que l’approche utilisée dans l’évaluation est solide et pertinente pour les parties prenantes du processus. Les membres du groupe de référence donneront des commentaires et des conseils à chaque étape du processus de l’évaluation : termes de références, rapport de démarrage, rapport provisoire et rapport intérimaire de l’évaluation. Au besoin, ils feront des suggestions aux commanditaires pour la réorientation du processus d’évaluation.

Pour plus de détails, merci de télécharger les TDRs complets

Compétences

Connaissance approfondie et expérience dans l’application des méthodes d’évaluation qualitative et quantitative, la conduite de missions d’évaluation, le développement de plan d’évaluation assorti de démarche méthodologique ;

Maîtrise des techniques participatives et autres approches de collecte et d’analyse des données ;

Expérience en analyse de genre et approches fondées sur les droits de l’homme ;

Excellente capacité de communication orale et écrite en français.

La connaissance de l’anglais est un atout.

 

Compétences et expérience requises

Les candidat-e-s devront présenter les preuves des capacités suivantes :

Diplôme d’études supérieures en sciences humaines, sociologie, démographie, économie, droit, gestion de projet ou autres disciplines connexes, niveau BAC + 5 minimum ;

Expérience avérée d’au moins 7 ans en matière de conception, suivi et évaluation de projets/ programmes, en particulier dans le secteur du développement communautaire.

 

POSTULER